Blog littéraire de l'imaginaire

Bienvenue sur ce blog consacré à la littérature. J'ai une préférence pour les lectures de l'imaginaire c'est-à-dire tout ce qui est fantastique, fantasy, science-fiction, ... Il m'arrive aussi de sortir de ma zone de confort et de lire des récits que je n'ai pas l'habitude. Il se peut donc que de temps en temps se glisse entre mes pages un article ou une critique sur un polar, un classique, une biographie, ...

La lecture est une façon de voyager et de s'évader, parfois jusqu'aux confins du monde. Je vous invite à faire un bout de chemin avec moi au fil de mes lectures, en espérant pouvoir vous faire découvrir des choses intéressantes, voir vous donner envie de vous plonger dans un livre en particulier.

Bonne visite :)

dimanche 8 janvier 2017

NEMESIS de Isaac Asimov

[SCIENCE-FICTION, ANTICIPATION]

14/20

Edition: Pocket (2015)
Origine de l'auteur: Américano-russe
Traduction: Monique Lebailly
Titre original: Nemesis
Genre: Science-fiction, Anticipation
Nombre de pages: 412


Synopsis:
Némésis, l'étoile du châtiment, se rapproche du soleil. Mais les Terriens n'en savent rien, car l'astre mortel est caché par un nuage de poussière. Le danger n'est connu que de quelques savants postés sur un lointain satellite artificiel, mais certains d'entre eux ne pensent qu'à fonder une société nouvelle sur Erytho, une planète du système Némésis.
Qui va sauver la Terre?
Marlène, la mal-aimée, qui s'est éprise d'une planète? Tessa, la physicienne de génie qui cherche à percer les secrets de l'hyperespace? Tanayama, le croisé de l'antiracisme? Crile Fisher, l'agent secret qui désire retrouver sa fille?
Ou l'étrange l'étrange organisme qui s'est pris de passion pour les hommes?




Mon avis:
Globalement Némésis est une lecture qui m'a laissée de marbre. Il y a de bonnes idées mais la manière dont l'histoire est racontée ne m'a pas convaincue.
Un des bémol est qu'il y a énormément d'explications liées à l'astronomie, l'astrophysique, et tout ce qui va avec, ce qui a rendu ma lecture un peu difficile et abstraite par moment car je ne comprenais pas tout. Mais d'un côté cela permet aussi d'apprendre des choses donc ce n'est pas tout à fait négatif non plus. Je pense que la proportion de ces explications sont un peu trop importante et cela m'a un peu coupé dans mon rythme de lecture.


"Tu sais Eugenia, je suis sûr que le fait de vivre dans une station spatiale a radicalement changé l'humanité. La nécessité de recycler est devenue une seconde nature. Sur Terre, on se contente de jeter les choses en supposant qu'elles vont se recycler naturellement et parfois, bien sûr, ça ne marche pas.
- Genarr, tu est un rêveur. On peut enseigner aux humains à prendre de bonnes habitudes en exerçant sur eux une pression, mais si on la relâche, les mauvaises habitudes reviennent aussitôt. Il est plus facile de descendre une colline que de la gravir. C'est la seconde loi de la thermodynamique, et si jamais nous colonisons Erythro, je peux te prédire que nous laisserons des détritus d'un pôle à l'autre en un rien de temps."


Au final j'ai donc lu ce livre de manière tout à fait neutre, sans que cela me plaise vraiment, ni sans que cela me déplaise non plus. J'ai commencé à apprécier en réalité vers la fin, c'est-à-dire environs aux 70 dernières pages, car tout se met en place et prend un sens. Avant cela je n'ai pas été transportée par le récit. Et sur un roman d'un peu plus de 400 pages, seulement apprécier les 70 ou 100 dernières c'est pas fameux. En fait je regrette que ces premières centaines de pages aient mis un peu trop longtemps à placer le décor, mais en même temps on se rend compte à la fin que cette mise en place est indispensable. Encore une fois c'est le proportion qui ne m'a pas plus: on a une trop grosse "introduction" pour un final terminé en deux temps, trois mouvements. J'aurais voulu d'avantage d'explications et de développement sur la fin car c'est là que ça commençait à devenir intéressant pour moi.
Cependant j'ai retrouvé un style d'écriture assez plaisant, et certains des personnages avaient une psychologie assez bien travaillés pour que cela me tienne malgré tout.
Autre point positif: l'histoire est découpée en plusieurs parties qui au début sont tout à fait indépendantes l'une de l'autre, mais qui finissent un moment donnée par aboutir à une explication commune. C'est une manière de faire que j'aime beaucoup dans un livre et cet aspect est particulièrement bien réussi dans celui-ci.

" Genarr éclata de rire. "Je suis désolé, Marlène. Les vieux pensent toujours que les jeunes ne connaissent rien à l'amour et les jeunes croient que les vieux ont oublié ce que c'est; et tout le monde à tort. "


Pour conclure je dirais que c'est un roman de science-fiction, anticipation assez intéressant, mais dont il manque trop de choses pour être considérés comme vraiment abouti. Je le conseille néanmoins à ceux qui sont fan du genre afin de se faire leur propre avis, ou à ceux qui veulent découvrir l'oeuvre de Isaac Asimov dans son ensemble. Un auteur ne peut pas écrire que des livres extraordinaires, mais ce n'est pas parce qu'il est moins bon, qu'il ne vaut pas le coup d’œil. Je ne le mettrais pas en priorité par contre.

" - Ah. Et qu'était-il arrivé ?
- L'animal était mort, grotesquement mutilé, mais cela avait été causé par une erreur de programmation. Ce n'était pas une transition qui avait eu lieu. Et quelque chose comme cela peut nous arriver. Ce n'est guère probable, mais possible. Ce serait comme de franchir le seuil d'une porte, de se taper le bout du soulier sur le rebord, de trébucher, de tomber en avant et de se briser le cou. Ce sont des choses qui arrivent, mais nous n'y pensons pas chaque fois que nous franchissons un seuil. D'accord ? "


Au vu des avis que j'ai déjà pu lire sur Asimov, je ne pense pas que Némésis soit son meilleur (je l'espère en tout cas). J'avais d'ailleurs nettement mieux appréciés le tome Tome 1 de son Cycle des Robots. Je ne compte donc pas m'arrêter en si bon chemin et continuer à découvrir les œuvres de ce maître de la science-fiction.

"- Tu as probablement raison, mais toute vie est une symphonie composée de pertes successives. On perd sa jeunesse, ses parents, ses amours, ses amis, son bien-être, sa santé et pour finir sa vie. Refuser de l'admettre ne change rien et, en plus, on perd la maîtrise de soi et la paix de l'esprit."



Ce que j'ai préféré:
° Le découpage des chapitres, avec histoires indépendantes mais finissant par se rejoindre
° Les personnages
° L'écriture



Ce que j'ai moins aimé:
° Un peu lent à se mettre en place
° Peu d'action, seul la fin m'a emballée
° Beaucoup (trop?) d'explications scientifiques d'astrophysique, ...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire