Blog littéraire de l'imaginaire

Bienvenue sur ce blog consacré à la littérature. J'ai une préférence pour les lectures de l'imaginaire c'est-à-dire tout ce qui est fantastique, fantasy, science-fiction, ... Il m'arrive aussi de sortir de ma zone de confort et de lire des récits que je n'ai pas l'habitude. Il se peut donc que de temps en temps se glisse entre mes pages un article ou une critique sur un polar, un classique, une biographie, ...

La lecture est une façon de voyager et de s'évader, parfois jusqu'aux confins du monde. Je vous invite à faire un bout de chemin avec moi au fil de mes lectures, en espérant pouvoir vous faire découvrir des choses intéressantes, voir vous donner envie de vous plonger dans un livre en particulier.

Bonne visite :)

dimanche 11 décembre 2016

JAMAIS SANS MA FILLE de Betty Mahmoody


[TÉMOIGNAGE]

17/20

Edition: Presses Pockets
Origine de l'auteur: Américaine
Genre: récit, témoignage
Série: Jamais sans ma fille T1 ( série terminée en 2 tomes)
Nombre de pages: 478



Synopsis:
3 aout 1984... Dans l'avion qui l'emmène à Téhéran avec son mari, d'origine iranienne, et sa fille, pour quinze jours de vacances, Betty a le sentiment d'avoir commis une erreur irréparable...
Quelques jours plus tard, son existence bascule dans le cauchemar. Le verdict tombe: "Tu ne quitteras jamais l'Iran! Tu y resteras jusqu'à ta mort". En proie au pouvoir insondable du fanatisme religieux, son mari se transforme en geôlier.
Elle n'a désormais qu'un objectif: rentrer chez elle, aux Etats-Unis, avec sa fille. Quitter ce pays déchiré par la guerre et les outrances archaïques: ce monde incohérent où la femme n'existe pas.
Pour reconquérir sa liberté, Betty mènera deux ans de lutte incessante. Humiliations, séquestration, chantage, violences physiques et morales. Rien ne lui sera épargné.


Mon avis:
Incompréhension.
C'est le premier mot qui m'est venu assez rapidement durant la lecture et qui ne m'a pas lâché jusqu'à ce que je tourne le dernière page du livre. Je ne comprend pas comment la situation à pu en arriver là. Comment un homme, même s'il est d'origine iranienne et de confession musulmane, a pu vouloir rester vivre en Iran après avoir connu 25 années du confort américain ! Car entre les deux pays il y a un énorme fossé. Dans la manière de vivre, dans la manière de traiter les femmes, dans l'hygiène générale. Donc même si l'envie de retrouver sa famille est sûrement très grande et ça c'est tout à fait normal, je ne comprend pas comment il a pu si facilement s'habituer à nouveau à cette vie si précaire et si pauvre.

Moody emmène sa femme et sa fille dans une maison insalubre, où ils mangent par terre, où ils ne se lavent pas (en Iran on se lave une fois par an lors d'un événement spécial). Ils cohabitent avec des cafards dans la salle de bain, si l'on peut appeler ça une salle de bain. Le WC n'en parlons pas, il s'agit d'un simple trou dans le sol et le papier toilette est inexistant. Cela se fait au jet d'eau... 

Betty se retrouve évidemment obligée de porter le tchador (et gare à celles qui laissera dépasser la moindre mèche de cheveux, la police veille au respect stricte de l'aspect vestimentaire !), et doit totalement se soumettre à la volonté des hommes, même les autres femmes veillent à ce que cela soit respecté ! 

Je vous laisse découvrir les autres détails par vous même car la liste est longue longue longue...


J'ai beaucoup aimé ce livre. J'ai appris beaucoup de choses sur l'Iran et ses moeurs, sa culture. Et attention ce que je décris au début est très péjoratif mais tout n'est pas comme ça là-bas, tout le monde n'a pas une manière de pensée aussi dogmatique et fermée que la famille de Moody, même s'il s'agit tout de même d'une grande majorité.
C'est un récit extrêmement poignant et prenant. Sa lecture est addictive bien qu'un peu répétitive au bout d'un moment. J'aurais bien enlevé 100 pages,  car on tourne un peu en rond et on a compris la chanson après les 250 premières pages, cela aurait pu être écourté un peu. 
J'admire le courage de cette femme, elle a su faire preuve d'un sang froid assez remarquable, a su garder la tête sur les épaules. C'est une battante et franchement je ne sais pas si j'aurais su réagir comme elle l'a fait dans pareille situation. Chapeau aussi à sa fille. Car si cela s'est vraiment passé comme ça, ce petit bout d'à peine 4 ans à su faire preuve d'une telle maturité, c'est incroyable. Elle parvenait à comprendre la situation délicate dans laquelle elles étaient et à su pendre sur elle afin de ne pas compliquer les choses.

" - Menteur ! menteur ! menteur ! espèce de lâche ! comment peux-tu me faire ça ? Tu sais parfaitement pourquoi j'ai accepté de venir ici, il s'agissait de vacances. Tu dois me laisser partir !
Evidemment que Moody savait... Mais apparemment il s'en fout. Mahtob nous observe, incapable de comprendre ce qui se passe, et surtout la terrible différence de comportement de son père qui gronde:
- Je ne suis pas obligé de te laisser partir. Et de toute façon, tu dois faire ce que je dis, et tu resteras ici !
Il m'a repoussée si brutalement que je retombe sur le lit. Il ricane même, comme s'il venait de remporter une victoire inattendue dans une guerre non déclarée.
- Tu es ici pour le reste de ta vie, tu comprend ça ? Tu ne quitteras jamais l'Iran ! Tu y resteras jusqu'à ta mort ! "


Je le conseille donc vivement, c'est un récit très fort et très émouvant. Le récit d'une maman qui veut tout faire pour sortir sa fille de ce pays, en rentrer chez elle en Amérique. En plus, cela se finit bien, vous l'aurez tous compris puisque elle a écrit ce livre, ce n'est pas de l'Iran que cela aurait été possible. Maintenant comment a-t-elle réussi, par qu'elles épreuves est-elle passée ? Et surtout: a-t-elle su emmener sa fille avec elle ? Je vous laisse le découvrir par vous même... 


Nota bene:
Il existe une suite, un tome 2. Elle y décrirait comment s'est déroulé son retour à sa vie en Amérique et parlerait aussi d'autres femmes qui on connu une situation similaire . J'en ai entendu parlé et j'ai lu des critiques mitigées. Je ne pense pas le lire du coup.


Ce que j'ai préféré :

° Découvrir la culture et la vie en Iran 
° La force et le courage de Betty et sa fille 

° Le fait qu'il s'agit d'une histoire vraie. Cela rend le récit extrêmement poignant.


Ce que j'ai moins aimé :

° Un peu long, un peu répétitif au bout d'un moment




2 commentaires:

  1. Je l'ai lu au collège :)
    Un très bon témoignage (par contre j'ai pas reussi à me plonger dans la suite).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la suite visiblement ne vaut pas trop le coup, ton avis mon conforte dans ce que j'ai vu sur le net.

      Supprimer