Blog littéraire de l'imaginaire

Bienvenue sur ce blog consacré à la littérature. J'ai une préférence pour les lectures de l'imaginaire c'est-à-dire tout ce qui est fantastique, fantasy, science-fiction, ... Il m'arrive aussi de sortir de ma zone de confort et de lire des récits que je n'ai pas l'habitude. Il se peut donc que de temps en temps se glisse entre mes pages un article ou une critique sur un polar, un classique, une biographie, ...

La lecture est une façon de voyager et de s'évader, parfois jusqu'aux confins du monde. Je vous invite à faire un bout de chemin avec moi au fil de mes lectures, en espérant pouvoir vous faire découvrir des choses intéressantes, voir vous donner envie de vous plonger dans un livre en particulier.

Bonne visite :)

samedi 1 octobre 2016

SAGA LA BELGARIADE de David Eddings et Leigh Eddings

[SAGA FANTASY]



18,5/20



Edition: Pocket (2008)
Titre original: The Belgariad (1982)
Origine de l'auteur: Américain
Traduction: Dominique Haas
Série: La Belgariade (5tomes, terminée)
Genre: High Fantasy

Synopsis du 1er tome:
Et les dieux créèrent l'homme, et chaque dieu choisit son peuple.
Mais Torak, le dieu jaloux, vola l'Orbe d'Aldur, le joyau vivant façonné par l'aîné des dieux, et ce dut la guerre. Le félon fut châtié; à Cthol Mishrak, la Cité de la Nuit, il dort toujours d'un long sommeil hanté par la souffrance. Le fleuve des siècles est passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages sont formels: Torak va s'éveiller. Et justement l'Orbe disparaît pour la seconde fois.

Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses. Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort? Dans cette partie d'échecs cosmique, il a réussi à préserver une pièce maîtresse: le dernier descendant des Gardiens de l'Orbe, désigné par les présages, mais qui n'est encore qu'un petit garçon. Un simple pion, et si vulnérable ...



Mon avis :

CHANT 1- Le pion blanc des présages

350 pages

20/20

COUP DE 

Le premier tome qui annonce une saga des plus palpitante !
C'est vraiment très prenant, certes assez classique, mais vraiment addictif. Dans les grandes lignes je n'ai pu m'empêché de faire le parallèle avec l'oeuvre de Tolkien: un garçon assez naïf qui ne connait rien d'autre que sa cambrousse devient malgré lui un futur héro et surtout la pièce maitresse d'une guerre cataclysmique imminente. Cette guerre implique un super méchant non humain qui veut s'emparer d'un objet doté d'un pouvoir incommensurable (qu'il a possédé jadis) qu'il faut absolument récupérer/protéger... manque plus qu'un nain et un elfe dans la petite bande et on y est ! Mais c'est logique vu que c'est de la High Fantasy (cfr bas de l'article). Dis comme ça, cela peut paraitre une critique négative mais en fait j'ai vraiment adoré et j'étais impatiente de lire la suite. Ca démarre doucement mais surement, les éléments se mettent en place donc on n'a pas droit à énormément d'action et le suspence n'y est pas géniallissime mais j'ai très vite été happée par l'histoire, les personnages étant très attachants. C'est je pense un des points fort de ce livre, ainsi que la complexité du monde dans lequels ils évoluent.
Bref, vous voulez de la pure fantasy, une aventure digne d'une épopée, du mystère, un soupçon de magie et d'action, des personnages haut en couleurs et quelques notes d'humour, n'hésitez plus, ce livre est fait pour vous!




CHANT 2 - La reine des sortilèges

352 pages

20/20

COUP DE

Je suis devenue à partir de ce tome addicte à la série. Ce tome nous emmène dans une aventure des plus palpitantes, les différents personnages étant toujours aussi géniaux. J'ai adoré Silk et les dialogues entre Polgara et son père! Une suite meilleure encore que le tome 1, on n'en apprend toujours pas énormément sur les aptitudes/pouvoirs de Garion mais ça vient petit à petit. Encore une fois ce qui m'a impressionné et m'a plut c'est l'univers que l'auteur à su créer avec les diverses cultures propre à chaque race. L'aspect culturel des différentes régions et personnages est très fouillé et plausible même s'il s'agit d'un monde imaginaire.





CHANT 3 - Le gambit du magicien

384 pages

20/20

COUP DE

Superbe tome également, l'aventure suit son cours avec davantage de magie. On en apprend chaque fois un peu plus sur les personnages ainsi que sur les tenants et aboutissants de leur périple. De la magie, du mystère, de l'action, des dialogues et relations entre personnages toujours au top. Que demander de plus ? La suite évidemment !





CHANT 4 - La tour des maléfices

448 pages

18/20


Suite un peu en deça des tomes précédents, le début est super puis le rythme s'essoufle un peu. Cela n'enlève rien au charme de l'histoire ceci dit, je suis définitivement séduite par cette série et la plume de Eddings. La prophétie suit son cours, rien de super original, les dernières pièces se mettent en place avant l'ultime lutte qui décidera du sort de tout le Ponant. J'ai eu l'impression que ce tome était une transition avant le dernier. On retrouve nos héros fidèles à eux-même et on repasse par certaines contrées déjà visitées, j'ai passé un très bon moment lecture.
Ce'Nedra qui pouvait m'horripiler au plus haut point évolue de manière assez intéressante, elle gagne en maturité en mesure enfin l'ampleur de la situation et prend les choses en main, il était temps.




CHANT 5 - La fin de partie de l'enchanteur

416 pages

16/20

Attention, contient des spoiler (mis entre balises)

J'ai été un peu déçue par cette conclusion.

La trame de l'histoire est fort classique (trop?) et surtout la fin de la lutte est pliée en deux temps trois mouvements, avec une simplicité déconcertante. Déjà que pendant une bonne partie du livre je me suis limite ennuyée (toute la campagne de Ce'Nedra où ils partent en guerre mais où il ne se passe pas grand chose mise à part à la fin, je m'attendais à une fin plus épique.

Heureusement les personnages sont toujours attrayants, surtout Silk et Belgarath dont j'adore les répliques cinglantes. Les autres personnages sont malheureusement devenus un peu plus fades dans ce dernier opus, et Polgara a vraiment perdu de son charisme.

[SPOILER ON] Je regrette un peu que tout ai été si simple et que Garion n'ai pas eu de réelle initiation durant son périple. Son grand-père lui apprend bien à se changer en loup, mais il réussit du premier coup sans aucune difficulté. Il apprend également les bases du combat à l'épée, mais à part cela personne ne lui apprend rien, pas même à utiliser sa magie ou à peine...
Personne ne s'inquiète qu'un gamin décide d'aller affronter un Dieu sans aucun entraîenemnt approffondi. Il doit en être ainsi, dixit la prophétie, adviendra ce qui adviendra. Elle a bon dos la prophétie, c'est un peu facile d'utiliser le prétexte du Destin pour expliquer la réussite de notre héro... C'est l'enfant de Lumière et il est super balèze du coup, point !
Tout est bien qui finit bien, un peu trop bien j'attendais plus de dramatique. On nous sert donc un happy end, pour une aventure épique comme celle-là je trouve que ça ne colle pas trop. [SPOILER OFF]



CONCLUSION SUR LA SAGA:
Pour terminé, cela vaut quand même la peine de lire cette série car le monde créée est vraiment super et les trois premiers tomes sont excellents. Certains considèrent ces livres comme des classiques du genre, je pense effectivemeent qu'on ne peut passer à côté. La quête est assez classique, elle se calque sur un schéma assez répandu dans le genre, mais ça fonctionne assez bien. Les personnages valent le détour, et on y retrouve pas mal d'humour. Il faut surement prendre le temps de lire la suite: le cycle de La Mallorée pour se faire une meilleure idée sur l'ampleur de l'univers créé par Eddings.

Le monde dans lequel on est plongé est très manichéen, c'est un reproche que l'on pourrait faire à la série mais c'est une des des caractéristiques typique de la High Fantasy. Une autre caractéristique typique du genre et que le héro est en général assez ignorant du monde qui l'entoure, il ne connait que sa bourgade. Il se retrouve plongé malgré lui dans un conflit entre le Bien et le Mal, la trame étant guidée par une prophétie. Ce héro devient alors peu à peu l'Elu qui est censé ramener la paix dans le monde, lui seul pouvant accomplir cet exploit car c'est écrit, c'est son Destin. Il faut donc le savoir avant d'entamer la lecture, car si vous n'aimez pas ce genre de pitch, la série risque de ne pas vous plaire...


NOTA BENE: Tous les livres de David Eddings sont officiellement écrit sous son seul nom à lui pourtant sa femme aurait participer à la plupart de ceux-ci, elle serait notamment pour beaucoup dans l'écriture des personnages féminins. Elle peut donc être considérée comme co-auteur au même titre que son mari, c'est pourquoi je l'ai précisé dans le titre, rendons à César ce qui appartient à César.




Ce que j'ai préféré:

° L'univers riche avec ses cultures et ses races
° Les personnages secondaires
° L'humour des dialogues



Ce que j'ai moins aimé:
° C'est très manichéen
° Ça se finit trop vite/facilement
° Les deux derniers tomes moins bons que les premiers




Infos supplémentaires:
Ces 5 tomes de La Belgariade font partie du cycle de La Grande Guerre des Dieux. La suite également composée de 5 tomes est La Mallorée. Il existe également un guide de ce monde sous le nom du Codex de Riva, ainsi que deux préquelles:
- Belgarath le sorcier
- Polgara la sorcière



Dans le même genre [Fantasy]:
 
La saga de l'Assassin Royal - Robin Hobb


4 commentaires:

  1. C'est vraiment si bien ?
    (J'ai le premier tome, et aussi les deux premier de la malloré, va falloir que j'y regarde de plus près) faut commencer par laquelle des deux séries ?

    RépondreSupprimer
  2. Oui je trouve quand même que ça vaut la peine de les lire, même si comme je le dis dans la critique c'est assez classique, j'ai passé un super moment, surtout avec les trois premiers tomes :)
    D'abord faut lire La Belgariade, puis La Mallorée ;) J'ai pas encore lu la Mallorée mais cela ne saurait tarder.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok La belgariade en premier je note, je vais essayer prochainement en plus je doit lire un Eddings donc voilà, j'ai aussi belgarath le sorcier mais je préfèré commencer directement La Belgariade, merci pour les infos ;)

      Supprimer
    2. De rien :)
      Je ne l'ai pas encore lu Belgarath le sorcier, mais souvent les prequels peuvent se lire après, quand on a apprécié une série ou un personnage ;)

      Supprimer