Blog littéraire de l'imaginaire

Bienvenue sur ce blog consacré à la littérature. J'ai une préférence pour les lectures de l'imaginaire c'est-à-dire tout ce qui est fantastique, fantasy, science-fiction, ... Il m'arrive aussi de sortir de ma zone de confort et de lire des récits que je n'ai pas l'habitude. Il se peut donc que de temps en temps se glisse entre mes pages un article ou une critique sur un polar, un classique, une biographie, ...

La lecture est une façon de voyager et de s'évader, parfois jusqu'aux confins du monde. Je vous invite à faire un bout de chemin avec moi au fil de mes lectures, en espérant pouvoir vous faire découvrir des choses intéressantes, voir vous donner envie de vous plonger dans un livre en particulier.

Bonne visite :)

vendredi 24 mars 2017

CHANSON DOUCE de Leïla Slimani

[LITTÉRATURE FRANÇAISE]


15/20




Edition: Gallimard eBook (Epub)

Origine de l'auteur: Marocaine / Française

Langue d'origine: Français

Date de première parution: 18 août 2016

Genre / Thèmes: Drame, Roman psychologique

Nombre de pages: 227










Synopsis:


Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.
A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.



Mon avis:

De prime abord je suis assez frileuse de me lancer dans une lecture qui à gagné un prix, je ne sais pas pourquoi voir cette grosse étiquette "Prix Goncourt" sur la couverture est loin d'avoir un effet d'attraction sur moi. 
Si j'ai fini par succomber c'est par le bien que je n'arrêtait pas d'en entendre, et puis faut dire que le pitch de base est assez accrocheur, j'ai vite découvert que le livre commence par une scène d'horreur assez sanglante suite à quoi on revient ensuite en arrière pour découvrir toute l'évolution antérieure à ce drame jusqu'au jour fatidique. 
J'avoue avoir été curieuse de savoir comment l'auteur allait faire pour rendre son roman attractif alors qu'on en connait déjà le dénouement.

Bon, j'ai quand même globalement été un peu déçue car je n'y ai pas retrouvé le suspense que j'espérais, et ce parce qu'il s'agit d'une analepse évidemment (au passage j'aurai appris au moins un nouveau mot grâce à ce roman :) ).
Mais quand même c'est une lecture que j'ai su appréciée, je ne me suis pas ennuyée et puis il faut le dire la plume de l'auteur est vraiment bien. 

Par rapport aux personnages, si j'ai eu difficile à m'attacher au couple, j'ai bien apprécié Louise et toute la psychologie qui en découle. Je l'ai trouvé forte et fragile à la fois, vulnérable et invincible, vraiment très humaine en somme. La relation qu'elle tisse peu à peu avec les enfants est intéressante, ceux-ci sont aussi très attachants. 


" "Ma nounou est une fée." C'est ce que dit Myriam quand elle raconte l'irruption de Louise dans leur quotidien. Il faut qu'elle ait des pouvoirs magiques pour avoir transformé cet appartement étouffant, exigu, en un lieu paisible et clair. Louise a poussé les murs. Elle a rendu les placards plus profonds, les tiroirs plus larges. Elle a fait entrer la lumière.

C'est une lecture très agréable mais à part ça on ne peut pas dire que j'ai trouvé ça grandiose non plus, ça se laisse très bien lire, ça change de mes lectures habituelles mais malheureusement le récit n'est pas à la hauteur du premier chapitre qui lui est vraiment magistral. Petit bémol aussi pour la fin, cela se finit trop vite, une analyse supplémentaire, un épilogue aurait été le bienvenu. 
Ce roman traite de pas mal de thèmes comme la solitude, l'importance des apparences et du paraître, l'éducation, la vie de couple, les concessions, les problèmes d'argents, la dépendance affective, le surmenage,... le quotidien de presque tout un chacun en somme. C'est un livre très humain et réaliste qui me laisse de manière général un sentiment très positif malgré ses défauts.



Ce que j'ai préféré:
° L'écriture de l'auteure
° Le personnage de Louise
° Le premier chapitre




Ce que j'ai moins aimé:
° Les autres personnages ne m'ont pas marqué plus que ça
° Il ne se passe pas grand chose au final
° Une fin trop abrupte

2 commentaires:

  1. Content que tu est lu celui ci, je comprend que tu est pu trouver l'histoire en elle même assez banale ! Pour l'écriture oui c'est fou comme elle écrit bien, je suis épaté.
    J'adore la citation du roman que tu as mise dans ton article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour son écriture je me laisserais bien tentée par d'autres de ses livres si je tombe dessus.
      Oui j'aime bien ce passage aussi, ça m'avait marqué surtout avec la dernière phrase, avec la lumière qui s'oppose justement aux ténèbres qui menacent de s'abattre ( et qui finissent par le faire) :)

      Supprimer