Blog littéraire de l'imaginaire

Bienvenue sur ce blog consacré à la littérature. J'ai une préférence pour les lectures de l'imaginaire c'est-à-dire tout ce qui est fantastique, fantasy, science-fiction, ... Il m'arrive aussi de sortir de ma zone de confort et de lire des récits que je n'ai pas l'habitude. Il se peut donc que de temps en temps se glisse entre mes pages un article ou une critique sur un polar, un classique, une biographie, ...

La lecture est une façon de voyager et de s'évader, parfois jusqu'aux confins du monde. Je vous invite à faire un bout de chemin avec moi au fil de mes lectures, en espérant pouvoir vous faire découvrir des choses intéressantes, voir vous donner envie de vous plonger dans un livre en particulier.

Bonne visite :)

mardi 10 janvier 2017

LES AMANTS DU SPOUTNIK de Haruki Murakami

[ROMAN CONTEMPORAIN]

16/20


Edition: 10/18 (2004)
Origine de l'auteur: Japonnais
Traduction: Corinne Atlan
Titre original: sputoniku no koibito (1999)
Genre: contemporain, romance
Nombre de pages: 271


Synopsis:
K. est amoureux de Sumire, mais celle-ci n'a que deux passions: la littérature et Miu, une mystérieuse femme mariée. Au sein de ce triangle amoureux, chaque amant est un satellite autonome et triste, qui gravite sur l'orbite de la solitude. Jusqu’au jour où *********. Les Amants du Spoutnik bascule alors dans une atmosphère proprement fantastique où l'extrême concision de Murakami cisèle, de façon toujours plus profonde, le mystère insondable de l'amour.




Mon avis:

J'ai mis des petites astérisques dans le texte du synopsis, car je trouve que le résumé éditeur en dis trop. J'ai personnellement lu ce livre sans lire la quatrième de couverture, ce qui m'a permis de découvrir sans à priori l'histoire. Je vous conseil de ne pas lire plus que ce résumé avant de commencer à lire, cela gâcherait une partie de la découverte.


Et quelle belle découverte ! Je connaissais l'auteur de réputation, cela faisait longtemps que je m'étais dis de lire un de ses livres. J'étais persuadée de commencer par 1Q84 ou Kafka sur la rivage. Finalement c'est par celui-ci que je découvre la plume de Murakami. Et elle est m'a conquise.

C'est un roman sur l'Amour (oui avec un grand A), sur l'Amitié (oui avec un énorme A aussi), sur le mélange entre Amour et Amitié. C'est aussi un roman sur l'homosexualité, exprimé avec pudeur et beauté. C'est un roman sur l'identité de soi, les remises en questions. C'est un roman sur la vie tout simplement.
Simplement, oui, mais avec une écriture toute en poésie et légèreté. Murakami parvient à faire passer des idées fortes, mais avec cette douceur étrange qui je pense doit le caractériser.

Monsieur K est le narrateur de l'histoire, c'est sous son point de vue que nous suivons les aventures de ces 3 électrons libres et leur parcours dans la vie. Libre, pas tant que ça. Ils sont tous 3 prisonniers d'un amour qui n'est pas réciproque, mais qui peut être mimé par une amitié sans limite.
Sumire m'a beaucoup touché. J'ai ressenti cette fragilité qui l'habite, et en même temps sa détermination. Heureusement que Monsieur K est là. Il est très réaliste, il a les idées claires et est un point d'ancrage très important pour notre jeune héroïne. J'ai beaucoup apprécié son caractère, la manière dont il répond aux questions de son amie. J'ai moins apprécié Miu, je l'ai trouvé plus transparente que les autres, pas assez mystérieuse. Mais elle a son rôle à jouer aussi.

Selon le résumé, le livre finit par tomber dans une atmosphère assez fantastique. Ce n'est pas pour autant un récit fantastique à proprement parler. L'histoire abouti un moment à un mélange entre réalité et onirisme, c'est assez particulier d'ailleurs comme atmosphère. 

Vous l'aurez compris j'ai vraiment passé un très bon moment lors de cette lecture, m'imprégnant de l'atmosphère étrange créée par l'auteur. Pourtant le début fut difficile, j'ai du un peu me forcer. Puis la magie s'est mise à opérer et elle m'a transportée. C'est à la fois triste et joyeux. Non pas si joyeux que ça en fait, mais un peu quand même. Une chose est sure c'est indéniablement beau.

" Les silhouettes et les maisons, si proche un instant plus tôt, devenaient des points de lumières quelconques. La vue était si impressionnante qu'elle donnait envie de la découper avec des ciseaux pour la punaiser au mur de sa mémoire. "



" Et comme toujours il y a la lune. La lune qui, au-dessus des toits rafraîchis par la nuit, tel un prêtre mélancolique, étend ses bras vers la mer désertée par les navires. "


Ce que j'ai préféré:
° La plume de Murakami
° La profondeur des personnages
° Les sentiments dépeins et leur complexité
° L'atmosphère générale



Ce que j'ai moins aimé:
° Quelques détails manquent d'explications (mais cela laisse place aux doutes et hypothèses, ce n'est peut-être pas plus mal...)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire